Mois : octobre 2021

Vaccin et pass sanitaire : les mésaventures de l’intérêt général

Le clivage politique creusé par les mesures sanitaires du début de l’été a été un bon révélateur des pulsions de fond de notre société ou de ce qu’il en reste. La campagne de vaccination s’était mise à stagner du fait d’un climat de défiance généralisé vis-à-vis de toute parole institutionnelle, non plus seulement quand elle est politique mais dorénavant aussi quand elle est journalistique ou scientifique. Dans certains cas, la perte de culture scientifique et la désinformation peuvent mener jusqu’à un complotisme qui tient d’explication simple à un monde complexe. Certes tous ceux que la vaccination désemparent ne sont pas des complotistes : il serait bon également qu’on puisse défendre la nécessité de la vaccination sans se faire traiter de « mouton » ou de « collabo »

Arguant du manque de recul ou de leur liberté de conscience, certains n’ont donc pas hésité à ériger leur choix en droit et à faire primer la précaution personnelle sur toute considération d’intérêt général. Cela ne veut évidemment pas dire, encore une fois, qu’il ne faut pas consacrer de la considération et de la pédagogie à ceux qui hésitent. Je comprends celles et ceux qui auraient préféré décider par eux-mêmes plutôt que de se sentir pressurés. Encore faudrait-il pour cela avoir un temps que nous n’avons pas : ma grand-mère avait résumé le problème lorsqu’elle se demandait par son expression favorite : que faut-il faire quand le rôti brûle ? En d’autres termes, valait-il mieux le pass sanitaire cet été ou le reconfinement à la rentrée ?

Lire la suite

Elections 2021 : quand l’abstention s’installe

Privées d’à peu près toute campagne par les restrictions sanitaires et le désintérêt de nos concitoyens, les élections départementales et régionales du mois de juin dernier ont logiquement accouché d’une abstention record, sur laquelle il convient de s’interroger. Il y a bien sûr des facteurs conjoncturels, comme les effets de la pandémie. Il y aussi une perte complète de repères sur le rôle de chaque échelon dans le fonctionnement institutionnel de notre pays.

La loi NOTRe a voulu restreindre le rôle des collectivités territoriales que sont le Département et la Région en leur ôtant la clause de compétence générale. Le résultat est que nous sommes de moins en moins nombreux à savoir à quoi ces collectivités peuvent bien servir, et il ne faut donc pas s’étonner de la désaffection que ces scrutins ont subie. Dans ces conditions, la prime aux sortants les mieux identifiés n’a rien de surprenant et elle exprime un besoin de proximité et d’identification que le législateur doit entendre. 

Lire la suite

20 ans au Département et la question de l’eau

Essentielle pour notre territoire, cette question a été au centre de mon engagement départemental. C’est vrai bien sûr en un premier sens au titre de la délégation à l’environnement que j’y ai exercée. Cette délégation m’a conduit à représenter le Département auprès des instances de la commission locale de l’eau (CLE) qui réglemente les usages de l’eau de la Siagne et de ses affluents. Comment arbitrer entre les usages de cette eau, la part que l’on consacre au prélèvement destiné à la consommation humaine, celle que l’on rend à la biodiversité sous la forme des débits réservés mais aussi des autres usages et enjeux, la prévention des inondations, les loisirs etc.. ?

C’est vrai dans un second sens puisque j’ai occupé pendant 20 ans la présidence de la SEM E2S, qui distribue dans tout l’est du Var cette eau, propriété départementale qu’est l’eau de la Siagnole. Consommée par plus de 100 000 varois, cette eau est une ressource essentielle pour notre territoire, puisqu’à l’exception de la commune de Tanneron, elle est notre seule ressource. Et même pour le Syndicat des Eaux du Var Est qui rachète à l’exutoire une eau à laquelle elle évite de se perdre, cette ressource est là aussi décisive en termes de sécurisation de l’approvisionnement.

Je me suis attaché depuis 20 ans à consolider cet édifice. Ce sont ainsi près de 20 M€ qui ont été investis dans le renouvellement du réseau et dans la recherche de ressources nouvelles. Trois forages ont ainsi été mis en œuvre, le premier au vol à voile à Fayence, pour l’instant inexploitable parce que pollué par des effluents de station d’épuration ; le forage de Tassy à Tourrettes et celui de la Barrière à Montauroux, qui ont été décisifs pour qu’un objectif fondamental soit tenu : jamais un seul jour la continuité du service de l’approvisionnement des réseaux communaux par la Siagnole n’a été défaillante. Les seules coupures d’eau que les usagers ont pu subir tiennent au fonctionnement des réseaux de distribution communaux et non à l’approvisionnement par E2S.

Lire la suite

20 ans au Département : un bilan

Le 1er juillet dernier, s’est achevé mon troisième mandat consécutif auprès de la collectivité départementale. Les deux premiers en tant que conseiller général, et le troisième depuis 2015 en tant que conseiller départemental. J’ai eu l’honneur lors du premier mandat d’assumer la délégation des transports, et j’ai porté la création du réseau VarLib, dorénavant remplacé par le réseau Zou depuis la transmission de la compétence à la Région. Promu vice-président en 2008, j’ai eu la charge des questions environnementales, et j’ai eu l’honneur de conduire toute la démarche des plans déchets ménagers et BTP du Département, ce qu’ont parfois tendance à oublier tous ceux qui me distribuent des leçons dans ce domaine. Enfin qui m’en distribuaient, puisque par un providentiel hasard, les calicots anti-Fontsante ont disparu juste après les élections…

Sur ces vingt ans, un peu plus de 75 M€ ont été distribués aux communes du Pays de Fayence. J’entends par là pour la période 2001-2015 les huit communes de l’ancien canton de Fayence puis depuis 2015 les neuf communes du pays de Fayence, Bagnols inclus. Ne figurent pas dans ce décompte les subventions perçues par Bagnols entre 2001 et 2015. N’y figurent pas non plus, les aides versées depuis 2015 aux deux communes de la moitié sud du nouveau canton : Puget sur Argens et Roquebrune sur Argens, en application de la méthode de travail convenue avec ma binôme Josette Mimouni. Pour que ces chiffres soient incontestables, le détail intégral de l’ensemble de ces dotations et subventions dans un fichier Excel téléchargeable ci-dessous. 

Lire la suite

Powered by Creamania Web