Création d’une police de l’environnement à Callian

C’est une sensibilité qui monte en flèche, notamment avec l’épidémie que nous subissons et avec les dérèglements climatiques : chacun est de plus en plus sensible aux questions environnementales et c’est tant mieux. L’équipe de candidats que je conduisais lors des élections municipales avait donc adopté dans son programme l’idée de la création d’une police municipale de l’environnement. En ce début du mois d’octobre, cet engagement va se concrétiser avec l’affectation à temps plein (ou presque) d’un des agents de l’effectif actuel de la police municipale de Callian sur une fiche de poste orientée vers la prévention et la répression des incivilités environnementales. 

Trois volets structurent cette fiche de poste : 

  • Un volet sanitaire avec le suivi de la propreté du village, la lutte contre les déjections canines et la surveillance des points d’apports volontaires (qui vont être équipés de caméras volantes) et des conteneurs collectifs
  • Un volet de sécurité sur les risques naturels avec le contrôle des obligations de débroussaillement et d’entretien des gués, vallons, grilles. Cela peut englober aussi le contrôle de l’état des chemins communaux, de leurs abords, ou de leur remise en état après chantiers

Un volet environnemental pur avec la lutte contre les dépôts sauvages, les écobuages intempestifs, les usages outranciers ou provocateurs de l’eau en période de restriction

Naturellement, lorsque le besoin s’en fera sentir (congés de son chef de service ou besoins en période festive ou estivale), l’intéressé retrouvera ponctuellement ses fonctions antérieures. La polyvalence est nécessaire en termes de ressources humaines pour une commune de la taille de la nôtre. Mais cette avancée nous donne en la matière les moyens de nos ambitions. 

Powered by Creamania Web