Rond-point de Fondurane : lentement mais sûrement

Le rond-point de Fondurane n’a pas été jeté aux oubliettes. La procédure avance au rythme du temps administratif et judiciaire. Le Département surveille évidemment en permanence l’avancement de ce dossier. Au stade où nous en sommes, la préfecture a saisi il y a quelques mois le juge des expropriations. L’ordonnance d’expropriation sera signée par le juge très prochainement suivant la saisine de la greffière en charge du dossier. Le juge transmettra ensuite l’ordonnance signée à la préfecture, qui la transmettra au Département. Le Département pourra alors notifier aux deux propriétaires restants : l’arrêté de cessibilité, l’ordonnance d’expropriation, les mémoires valant offres qui sont actuellement en cours de rédaction par notre cabinet foncier. Les deux propriétaires disposeront alors d’un mois pour réagir à la notification de ces offres, délai au-delà duquel le Département saisira le juge des expropriations pour fixer le montant des indemnités dues aux deux propriétaires.

On aura compris que le tempo de cette phase judiciaire n’est pas maitrisable par le Département, et que c’est le juge de l’expropriation qui la pilote. Mais l’issue est désormais inexorable, même si on aurait pu espérer de celui des propriétaires qui fait de ce blocage une arme stratégique soit un peu plus sensible à la notion d’intérêt public : un accord amiable sans cesse promis mais jamais signé aurait fait gagner un an à ce dossier. De son côté, et pour la partie technique, la commune de Montauroux, va procéder avant la fin 2019 aux travaux préalables, soit les déplacements des réseaux d’eau et d’assainissement. Ensuite, ce sera au tour d’Enedis d’effectuer les travaux relevant de sa partie, probablement au cours du premier semestre 2020. On peut espérer, si les étapes s’enchainent dans les meilleures conditions, la construction du giratoire entre novembre 2020 et mars 2021. 

Powered by Creamania Web