Covid-19 : le casse-tête du retour à l’école

Deux catastrophes nous menacent. L’une est sanitaire, l’autre est économique et sociale. Le moyen de lutter contre la première (le confinement prolongé) amène la seconde. Inversement, le retour à la vie d’avant raviverait le risque de catastrophe sanitaire. Tout responsable public est donc placé devant deux impératifs contradictoires. La question de la réouverture des écoles est un beau cas de conscience dans ce genre, car elle s’accompagne, pour des raisons sanitaires (mais aussi un peu de protection juridique) d’un protocole draconien et extrêmement difficile à mettre en pratique, voire carrément impossible en maternelle, où c’est le sens même de cette scolarisation (le jeu, le rapport à l’autre) qui est nié, pour la bonne cause, par le protocole. 

Il y a deux options. La plus simple est de dire qu’au nom de la sécurité sanitaire on ne rouvre pas, et que tout cela peut bien attendre Septembre (où rien peut-être n’aura changé). L’inconvénient est que les communes qui prennent ce parti sont quand même bien obligées de mettre en place des garderies, sous peine de clouer chez eux des parents qui ont besoin de travailler, et dont l’économie française a besoin qu’ils travaillent. Alors qu’il y a d’autres arguments en faveur de la ré-ouverture : le besoin des enfants d’être placés en situation d’apprentissage et de socialisation, le besoin d’air de familles pressurées par des semaines de cohabitation permanente parfois difficile, et naturellement la capacité des parents de travailler. Et un dernier argument, non-dit mais bien présent : si en Septembre rien n’a changé (pas de vaccin ou de traitement), alors il faudra bien s’être rôdé à un mode de fonctionnement qui risque d’être le même. Ce sont ces arguments qui ont prévalu pour ce qui est de la commune de Callian. 

En pratique, l’école maternelle et l’école élémentaire seront ouvertes aux élèves à compter du mardi 12 mai 2020. Un accueil particulier sera mis à disposition des enfants des parents « prioritaires » de 07 h 45 à 08 h 30 et de 16 h 30 à 18 h 00, ainsi que le vendredi dans la journée. Les parents intéressés par ce service doivent vérifier auprès de Madame JOUGLAIN, directrice de l’école élémentaire ou de Madame CARVALHO, directrice de l’école maternelle, s’ils sont éligibles à ce service. D’autre part, un repas composé d’un plat et d’un dessert sera assuré à la cantine scolaire aussi bien pour la maternelle que pour l’élémentaire. Tous les enfants présents à l’école devront déjeuner à la cantine. Les cours seront assurés par les enseignants les lundi, mardi et jeudi. Le vendredi les cours seront assurés à distance. En vertu du protocole sanitaire très strict, les différents groupes d’élèves ne devront pas se croiser, les flux des groupes et leurs récréations seront organisés en fonction. Le transport scolaire ne sera pas assuré afin de ne pas rendre inutile l’application du protocole sanitaire dans le groupe scolaire. Enfin, le service jeunesse étant mobilisé par l’application du protocole sanitaire le reste de la semaine, le centre aéré du mercredi n’est pas assuré jusqu’à nouvel ordre et au minimum jusqu’au 2 juin. Aucune projection sur la tenue du centre aéré d’été n’a de sens à ce jour. 

Powered by Creamania Web