Actu : la Siagnole sur le terrain

La Siagnole, il y en a qui s’en servent (voir ci-dessous), il y en a qui la servent. Prétendant faire partie du second lot, je me préoccupe au quotidien de son fonctionnement et de ses débits. Voilà donc les éléments concrets du moment, qui n’intéresseront certainement pas les prédateurs qu’on n’a jamais vu venir porter un quelconque intérêt à ces questions bassement matérielles.

Le débit des sources est aujourd’hui autour de 315 l/s, moins de la moitié de 2018 (année exceptionnellement pluvieuse) et à une quinzaine de l/s de 2015, l’année le plus comparable avec 2019. 280 l/s sont prélevés aux sources, 120 l/s vont à l’Ouest par les conduites F2+F3 ; 67 l/s à l’Est par la conduite M1. Il reste donc un peu moins de 100 l/s pour le Sud, dont il faut déduire 20 l/s pour les abonnés agricoles, plus les 20 l/s pour les Adrets et plus 5 l/s pour la Zac des Estérêts, soit un peu moins de 50 l/s restants pour l’usine du Gargalon. Nous complétons cette dotation par 60 l/s pompés en continu au forage de la Barrière. Ce forage continue donc efficacement de remplir son rôle de délestage permettant de conserver la plus grande part de l’eau des sources pour le pays de Fayence, et sans non plus porter préjudice aux nappes, puisque la hauteur d’eau au-dessus de la pompe à la Barrière est de 22 m et nous ne perdons qu’un mètre tous les 10 jours… Ce qui signifie que cette année, les nappes étant bien rechargées, E2S a de l’autonomie. Dans ces conditions, il n’a pas encore été nécessaire de mettre en route le forage de Tassy, ce que d’éventuels orages d’automne permettraient d’éviter. 

Powered by Creamania Web